samedi 6 janvier 2018

Jour 17 : De Lewisburg vers Montreal

Nous nous sommes levés avec une température de -16 C, et elle n'a fait que descendre lors de la journée pour aboutir à -22 C. Brrrrrr!!!

Le beau soleil a fait place à d'inévitables chûtes de neige près de Syracuse dans l'état de New-York. Le vent soufflant en provenance des Grands Lacs combiné avec la températures froide créait le phénomène si fréquent en cet endroit. Nous avons vu plusieurs sorties de route, probablement causés par la témérité de plusieurs conducteurs que nous avons vu passer à vive allure. Pas pour moi...

Nous sommes arrivés sons trop d'embûches à la maison vers l'heure du souper.

vendredi 5 janvier 2018

Jour 16 : Vers Lewisburg en Pennsylvanie

Nous avons étés choyés par la météo aujourd'hui car nous avons circulé sous un beau soleil et un ciel pratiquement sans nuages. La chaussée était dégagée et nous avons rattrapé la neige en entrant en Pennsylvanie. Le couvert de neige est insignifiant sur les côtés de la route. Nous avons eu quelques flocons près de Lewisburg, mais rien d'inquiétant car nous voyions quand même les étoiles.

Nous sommes à Lewisburg pour la nuit. Nous devrions arriver à la maison durant l'après-midi demain.

Distance en véhicule : 1021 km

jeudi 4 janvier 2018

Jour 15 : Début du retour vers la maison

Ce matin, nous nous sommes levés sous un ciel dégagé, mais avec une température anormalement basses pour l'endroit soit seulement 6 degrés Celsius. Afin d'éviter le traffic dans la région de West Palm Beach, nous sommes partis vers 8h30 après avoir chaudement remercié nos hôtes bien patients et tolérants. Merci encore mille fois Marcel et Justine.

Durant notre progression vers le nord, le mercure n'a atteint que 9 Celsius avant de descendre à -2 Celsius lors de notre arrivée à Columbia en Caroline du Sud. Nous avons eu plus d'une heure de perte de temps car l'autoroute I-95 avait été fermée après le passage d'une ''tempête'' ayant laissé environ 5 centimètres de neige (...!!!). Évidemment, les véhicules n'étant pas munis de pneus d'hiver, plusieurs sorties de route ont probablement été la cause de cette fermeture.

Après une courte halte halte à un McDo pour profiter de leur WiFi pour établir une route alternative pour contourner la fermeture. À ce moment, la I-95 venait d'être réouverte, nous avons quand même contourné la section précédemment fermée. Plus loin, nous avons rejoint la I-95 mais la curiosité causée par les sorties de route nous a causé plusieurs arrêts.

Finalement, nous avons emprunté la I-26 et I-77 jusqu'à Columbus pour la nuit. Demain, nous devrions rejoindre la Pennsylvanie, sous un ciel dégagé.

Distance en véhicule: 1053 km

Jours 12 à 14 : Sur la plage

Après notre visite d'Everglades NP, nous avons passé les trois derniers jours à Sunny Isle. Pour le jour de l'An lundi, le soleil brillait et nous sommes retournés sur la plage. Nous devions en profiter car les deux journées suivantes ont été pluvieuses et assez froides. Les enfants ont été braver les grosses vagues alors que les adultes, plus frileux, sont restés sagement au chaud.

Jour 11 : Everglades NP

Notre destination de la journée a été Everglades National Park protégeant une immense région de terres humides et étendues d'eau. Contrairement à la croyance populaire, les Everglades ne sont pas des marais mais bien une rivière très large coulant lentement entre le lac Okeechobe, situé au nord de la Floride, jusqu'à la pointe sud de celle-ci. Le dénivelé total n'étant que de 14 pieds, le débit de l'eau est assez lent mais quand même suffisant pour qu'elle soit très claire.

Après s'être heurté à un stationnement plein au premier Visiter Center, nous nous sommes dirigés vers la compagnie Everglades Safari and Park offrant de courtes croisières sur les eaux grâce à des hydroglisseurs (Airboats).



Notre guide nous a amené au coeur des Everglades et nous a fourni des explications sur la faune, la flore, et le relief. Ainsi, la quantité d'eau détermine le type de végétaux poussant, allant des herbes aquatiques jusqu'à des arbres sur les îles.





Alors que notre croisière était sur le point de se terminer et que nous approchions du quai, un alligator nageait tranquillement en surface.



Une fois débarqué de l'hydroglisseur nous avons salué un autre alligator se réchauffant sur la pelouse, puis nous avons visité les installation du parc et un animateur a circulé avec de gentilles petites bestioles comme un serpent et un petit alligator de deux ans à peine.





A COMPLETER